Bouturage de rosiers / Premier retour d’expériences

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre
    pomme92pomme92
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Bonjour,

    Merci pour votre accueil sur le forum. Je suis complètement novice en jardinage. J’ai commencé en Avril et j’apprends tout sur le tas.

    Je me suis lancé dans le bouturage de rosiers, technique aux multiples astuces que l’on trouve par ci par là sur les forums, avec souvent des conseils ou des astuces contradictoires !

    Voila ce que je constate après avoir fait une cinquantaine de boutures en un mois:
    – 3 boutures d’églantier on déjà donné des racines (les 3 ont été mis en bouteilles fermées, ouvertes 3 semaines après). On m’avait dit que les rosiers botaniques se bouturaient plus facilement (1 sur 2 en gros) et cela semble se confirmer.
    – La majorité des boutures de rosiers hybrides (Meilland, etc…) pourrit très vite (deux méthodes essayées: bouteille fermée et pot ouvert). Ces rosiers sont sûrement modifiés ou croisés pour ne pas être “bouturables”.
    – Un vieux rosier grimpant a donné satisfaction mais la bouture vient de pourrir.
    – J’ai essayé du terreau spécial bouturage, du terreau fait maison, de la terre “classique” (de mon jardin), de la terre avec du sable, du terreau avec du sable…

    Ma méthode est toujours la même:
    – Je coupe des tiges assez grosses (diamètre d’un crayon)
    – J’enlève les feuilles jusqu’en haut.
    – Je garde 5 ou 6 feuilles et je les coupe en deux.
    – Je coupe le pied sous un oeil (départ d’une feuille mais je me trompe peux être).
    – Je mouille l’extrémité.
    – Une fois plantée, je verse un peu d’eau.

    Sur les derniers, j’ai aussi enlevé les épines sur la partie enterrée. Et évidemment, comme tout débutant, je mets de l’hormone de bouturage Bayer.

    Bon et bien je ne sais pas si j’oublie une étape: faire sécher la bouture plusieurs jours ? Ne jamais arroser ?

    Le gros problème que je constate est le pourrissement assez rapide des tiges. Au final, je me demande s’il n’est pas nécessaire de faire sécher les tiges pour faire apparaître un cal au bout. Ou alors mes tiges sont peut-être trop jeunes ?

    Je viens de refaire plusieurs essais ce week-end avec de très vieux rosiers (20-30 ans) sur des tiges plus vieilles.

    Et vous, avez-vous mis beaucoup de temps à trouver une méthode de bouturage de rosiers fiable ?

    Merci par avance pour vos témoignages.

    Pomme92

    Répondre
    evasionevasion
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bonjour,

    Merci pour ce témoignage qui en aidera plus d’un et moi aussi.

    Concernant le pourrissement de vos boutures je crains que cela ne vienne d’un excès d’humidité et/ou d’arrosage. A quelle fréquence arrosez vous ?

    L’hormone de bouturage c’est excellent pour celui ou celle qui aime faire des boutures car la reprise est souvent accéléré et avec de meilleurs taux de réussite. Par contre je pense qu’il n’est pas utile de supprimer les épines de la partie enterrée car cela peut favoriser l’entrée de l’humidité.

    C’est vrai que les rosiers anciens, buissons et lianes supportent bien le bouturage.

    Mais chaque jardinier a sa méthode et la nature fait souvent le reste au point que j’ai vu des rosiers pousser après qu’une personne ait simplement mis en terre une branche cassée…

    Pour le reste je n’ai pas grand chose à redire sauf peut-être que l’expérience d’un jardinier est souvent le meilleur atout.

    Bonne journée et bon jardinage

    Répondre
    pomme92pomme92
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Bonsoir,

    Merci pour votre réponse.
    Au début, j’arrosais dans la bouteille avec un vaporisateur (environ 5 pressions).

    Depuis que les boutures survivantes ont été ouvertes ou depuis que j’ai refait de nouvelles boutures sans bouteilles, alors je maintiens un substrat beaucoup moins humide et, effectivement, j’ai l’impression d’avoir moins de boutures qui pourrissent.

    Je viens d’avoir une nouvelle bouture qui se tient bien, qui donne des racines et sur laquelle une pousse vient d’apparaître. Et pour une fois, ce n’est pas un églantier mais un vieux rosier grimpant, qui doit avoir une dizaine d’années.

    Ci joint une photo:

    img.php?i=13092811123789056.jpg

    http://www.casimages.com/img.php?i=13092811123789056.jpg

    Pomme92

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)