Identification : taches sur les feuilles de différentes plantes

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre
    gatherogathero
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Bonjour,

    Depuis quelques semaines je constate l’apparition de taches pâles sur plusieurs de mes plantes (pots sur mon balcon, exposition sud-ouest). Cela à commencé avec le Thym qui s’est couvert de petite taches blanches et dont certaines feuilles ont jaunies, observé ensuite sur des oeillets, de la menthe poivrée, de la marjolaine et même du trèfle.

    Les pieds de marjolaine et de thym de mon père, en jardin et en pleine terre présentent également ces même taches “pâles”. Je n’ai pas trouvé de “mal” similaire sur internet, hormis l’aspect esthétique les plants atteints semblent végéter.

    J’ai essayé la pulvérisation de purin d’ortie et de décoction d’ail qui ne semblent pas faire grand chose.

    Avez-vous une idée de ce que ça pourrais être? Photo ci-après.

    Merci. Sébastien.

    CfrSZv.jpg
    in8QG8.jpg
    5AbCew.jpg
    Lu9ZTM.jpg

    Répondre
    florisfloris
    Jardinier Malin (modérateur)
    Message privé

    Bonjour gathero et bienvenue au forum

    Une hypothèse pour ces taches blanches : oïdium dans son début de manifestation.

    Avez-vous vérifié la présence de parasites ?

    Le même phénomène est-il observé dans tous les jardins du voisinage ?

    A bientôt !


    DICTONS DU MOIS DE JUILLET _______________________________________________________________ 

    Lorsqu’en juillet les fourmilières s’élèvent et s’élargissent beaucoup, l’hiver sera précoce et rude.

    Souvent juillet orageux, annonce hiver rigoureux.

    Juillet sans orage, famine au village.

    Juillet rouge au matin, au soir apporte crachin.

    Qui veut bon navet, le sème en juillet.

    Les abeilles en Juillet , ne valent grains de millet.

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    Répondre
    gatherogathero
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Merci,

    Les tâches me semblent un peu trop “définies” pour être de l’oïdium, je n’observe pas de feutrage blanc. (Par contre du coup, j’ai constaté qu’une de mes sauges présentait de vagues taches blanches…).

    Depuis quelques semaines, les taches n’évoluent pas vraiment mais de nouvelles taches semblent apparaitre sur les nouvelles feuilles.

    Je n’ai pas constaté de parasites sur et en dessous des feuilles, le lierre voisin est juste envahie de pucerons que je déloge au fur et à mesure.

    J’ai une suspicion de thrips pour un piment, mais les dégâts sur les feuilles ne sont pas comparables.

    Pour ce qui est des alentour, je ne sais pas, je suis en milieu urbain, bien exposé et dernier étage. le jardin de mon père se trouve à une trentaines de kilomètres à la campagne. De ce que j’ai vu son thym et sa marjolaine présentaient les mêmes “lésions”.

    Bonne soirée,
    Sébastien.

    Répondre
    florisfloris
    Jardinier Malin (modérateur)
    Message privé

    Re

    gathero,

    après réexamen de vos photos et comparaison, il semble que les thrips soient quand même impliqués au moins pour certains des végétaux concernés.

    Ces insectes piqueurs-suceurs sont très difficiles à apercevoir sans le secours d’une loupe.

    Le développement de ces parasites est favorisé par la sécheresse.

    Essayez peut-être de poser des pièges spéciaux englués bleus ,couleur qui les attire.Piège efficace aussi pour les mouches de terreau (un sujet récent dans ce forum…)


    DICTONS DU MOIS DE JUILLET _______________________________________________________________ 

    Lorsqu’en juillet les fourmilières s’élèvent et s’élargissent beaucoup, l’hiver sera précoce et rude.

    Souvent juillet orageux, annonce hiver rigoureux.

    Juillet sans orage, famine au village.

    Juillet rouge au matin, au soir apporte crachin.

    Qui veut bon navet, le sème en juillet.

    Les abeilles en Juillet , ne valent grains de millet.

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    Répondre
    gatherogathero
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Bonjour,

    J’ai scruté avec attention les pieds infectés.
    Sur le thym des petits insectes (ailés?) bondissent si je secouent les branches, de plus j’ai noté la présence de petits insectes allongés blanc-jaunes pâles au dos des feuilles. Ce qui semble conforter la thèse de l’invasion de Thrips…

    Les symptômes se sont propagés à de nombreuses autres plantes, la bignone, le thym citronnelle, le basilic thai et la menthe sont désormais touchés…

    Depuis peu ma sauge ananas commençait à avoir des feuilles jaunes, je me suis dit que les thrips devaient y être pour quelque chose…et là sur les feuilles des pucerons jaunes!

    Je n’ai vraiment pas de chance cette année – Entre l’invasion de pucerons noirs, verts et …jaunes. Le corps expéditionnaire des Thrips, les mouches mineuses qui ont ravagés mon estragon, les limaces tigres qui ont boulotés mes pousses de haricots d’Espagne, le jaunissement de mes pieds de tomates cerises et de ma jatte de persil…c’est les 7 plaies d’Egypte sur mon balcon.

    J’ai essayé la pulvérisation de purin d’ortie, de décoction d’ail cela ne semble avoir eu que de l’effet sur les pucerons noirs qui ont évacués le lierre en qques jours. Je ne suis pas pour le chimique mais là…

    Sébastien.

    Répondre
    florisfloris
    Jardinier Malin (modérateur)
    Message privé

    Bonsoir gathero

    On vous a jeté un sort ! Tant de malheurs pour un seul homme ! :(

    Les thrips : détestent l’eau .Par temps sec,arroser le feuillage souvent .Le “revers de la médaille” :un développement des maladies cryptogamiques si les plantes atteintes y sont sensibles.

    Essayez peut-être les pièges chromatiques bleus enduits de glu.On peut s’en procurer dans le commerce ou les bricoler soi-même à partir de cartons de cette couleur bien sûr et sur lesquels on étale de la glu.

    Bonne soirée malgré toutes ces déceptions …


    DICTONS DU MOIS DE JUILLET _______________________________________________________________ 

    Lorsqu’en juillet les fourmilières s’élèvent et s’élargissent beaucoup, l’hiver sera précoce et rude.

    Souvent juillet orageux, annonce hiver rigoureux.

    Juillet sans orage, famine au village.

    Juillet rouge au matin, au soir apporte crachin.

    Qui veut bon navet, le sème en juillet.

    Les abeilles en Juillet , ne valent grains de millet.

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    Répondre
    oberlineoberline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bonsoir à tous,

    J’ai les mêmes soucis avec mes ROSIERS en Alsace. Sur plusieurs pieds, j’ai les mêmes taches blanches que je vois sur vos excellentes photos. J’ai apprécié l’humour de votre post !

    J’ai rarement vu ce symptôme dans mon jardin alsacien en 25 ans de jardinage et ne l’ai jamais traité… Mais à la longue, ça ne doit pas plaire aux plantes…

    J’ignore aussi ce que c’est. En tout cas, je suis d’accord, ce n’est pas l’apparence de l’oïdium ou “blanc” des étés chauds et humides.

    Je table aussi sur la SECHERESSE comme “coupable”. Car m’étant absentée de l’Alsace (env. 3 semaines), j’ai constaté ces taches au retour. Et comme personne n’a arrosé chez nous durant notre absence…

    J’aimerais savoir aussi, si ce sont les thrips ou non. Je n’ai vu aucune bestiole pour l’instant. Si cela persiste, j’essayerai ma potion : sur 1 l d’eau tiède, env. 5 c. à soupe de savon noir + 1 ou 2 c. à soupe d’huile de COLZA – qui a fait des miracles, MAIS après un bon moment seulement – l’an dernier sur mon PRUNIER, où j’ai constaté plein de PUCERONS NOIRS, durant l’été 2014, dans mon autre jardin (breton).

    Résultat décevant par contre sur mes seringats régulièrement pleins de pucerons noirs, malgré des traitements répétés avec cette potion pareillement dosée. Je me doute un peu pourquoi…

    MERCI de donner des nouvelles de ces “sept plaies d’Egypte”, si vous en avez le temps et l’envie.
    Doris.

    Répondre
    oberlineoberline
    Jardinier Malin
    Message privé

    A Floris et Gathero, rebonsoir,

    Ne pensez-vous pas qu’il pourrait s’agir aussi éventuellement de ravages causés par les PUCERONS noirs ou verts ? Mon CHEVREFEUILLE “breton” avait, ce mois de mai 2015, comme votre chèvrefeuille, exactement les mêmes symptômes. Il était luxuriant déjà en mai 2014, ensuite…

    après un bon départ, il a presque fini “à poil” en juillet/août 2014, car les feuilles finissaient par jaunir, puis par tomber… Au point que j’envisageais sérieusement de le supprimer, à contrecoeur, il est vrai. J’ai fait le choix de le garder pour l’instant…

    A Gathero : dans quelle région jardinez-vous ?

    Merci d’avance pour les réponses.
    Bonne nuit à tous.
    Doris

    Répondre
    gatherogathero
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Bonsoir à tous,

    Je ne sais pas si la “sécheresse” est en cause au vue du temps qui à été relativement pluvieux (je suis de Nancy, Lorraine).
    Il est vrai par contre que les premières plantes à êtres touchées ont étés celles protégées par l’avancée de toit… Ce qui n’est pas le cas des plantes de mon père, en pleine terre et exposées aux pluies.

    Toujours est-il que les plantes ne semblent pas vraiment souffrir, mais sont très ralenties dans leur développement.

    Je continue à penser que les thrips sont impliqués, il faudrait que j’attrape quelques spécimens pour les confronter au microscope et en être tout à fait sur.

    Je vais essayer les pièges colorés à glue pour voir ce qu’il en ressort. Je vaporise également les plantes matin et soir pour voir si c’est efficace à la longue. On m’a également parlé de l’huile (“miraculeuse”) de Neem, j’essayerais si cela persiste.

    Bonne soirée,

    Sébastien

    Répondre
    oberlineoberline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bonsoir,

    – Concernant mon chèvrefeuille (espèce identique au vôtre) malade en Bretagne, mais taches différentes : marron, puis feuilles jaunes, qui tombaient en quantité, j’avais réussi à l’améliorer en le traitant en hiver avec de la bouillie bordelaise.
    Puis on lui a donné de la corne broyée. Comme dit il est devenu luxuriant, avec des boutons floraux en quantité, les feuilles ont grandi et se sont multipliées en l’espace de 3-4 mois max. mais après c’est reparti. Il manque de soins réguliers, étant présents seulement 3 mois dans l’année env. et LES PLANTES n’aiment pas être bichonnées… puis abandonnées par à-coup…

    Le pauvre ne bénéficie pas d’un arrosage régulier. Il est juste paillé et le trou de plantation est un peu petit et il y a du gravier épais autour… Juste un trou de 60 X 30 env. de bonne terre. Le reste gravier + tout venant… Alors il n’est pas assez heureux… Le vôtre pour accueillir des bestioles n’est peut-être pas dans les meilleures conditions de culture non plus ?

    – Mes rosiers dont les feuilles ont les mêmes points blancs que votre chèvrefeuille sur la photo, eux ont manqué d’eau en Alsace, étant partis plus de 3 semaines en Bretagne… Et il faisait tour à tour chaud puis pluie sans excès, durant ce temps… Ce n’est définitivement pas de l’oïdium.
    Et on a soufflé le chaud et le froid pour eux. C’est néfaste… Tout être vivant a besoin d’amour sur la durée, même une plante…

    Je vais regarder à quoi ressemble un thrips. Peut-être vais-je en apercevoir sur mes rosiers avec points blancs sur les feuilles… A voir…

    Ne jardinez ni le 23, ni le 24 juin 2015, si vous croyez à l’influence de la lune…
    Doris.

    Répondre
    florisfloris
    Jardinier Malin (modérateur)
    Message privé

    Bonsoir Doris

    Les thrips (6000 espèces environ) sont très difficiles à observer en raison de leur taille : 1 à 2 mm de long.

    Un des moyens de les repérer consiste à secouer par exemple une fleur au-dessus d’une feuille de papier blanc et ,muni d’une loupe,regarder le produit de la collecte.

    Vous trouverez sur le Net de nombreuses illustrations de ce parasite à différents stades de son développement.

    Bonne soirée.


    DICTONS DU MOIS DE JUILLET _______________________________________________________________ 

    Lorsqu’en juillet les fourmilières s’élèvent et s’élargissent beaucoup, l’hiver sera précoce et rude.

    Souvent juillet orageux, annonce hiver rigoureux.

    Juillet sans orage, famine au village.

    Juillet rouge au matin, au soir apporte crachin.

    Qui veut bon navet, le sème en juillet.

    Les abeilles en Juillet , ne valent grains de millet.

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    Répondre
    oberlineoberline
    Jardinier Malin
    Message privé

    A Floris et Gathero,

    Merci pour vos réponses.

    A+ ?
    Doris

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)