Manger bio : dangereux pour la Planète ?!

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #14854
    floris
    floris
    Jardinier Malin (modérateur)

    Bonsoir

    Que vous inspire la lecture de CET ARTICLE ?

    L’agriculture biologique aggraverait-elle le réchauffement climatique ?


    DICTONS DU MOIS DE JUILLET
    _______________________________________________________________
    Pluie du matin en Juillet est bonne au vin.

    Juillet sans orages , famine au village .

    .Qui veut bon navet le sème en Juillet .

    De Juillet la chaleur fait de Septembre la valeur .
    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    #68930
    Avatar
    moureuil
    Jardinier en herbe

    bonsoir,

    j’avais vu le sujet tout à l’heure et j’ai pris le temps de lire car ça m’intéresse

    pour ma part je mange bio au maximum car je suis convaincue que c’est meilleur pour la santé lorsqu’on a plus de pesticides et autres produits de traitements chimiques

    pour ma part je suis aussi convaincue par les circuits courts et je rêve d’un monde ou on va chercher ses fruits et légumes chez son voisin et non au supermarché des légumes qui ont traversé le pays ou le monde pour arriver là

    je pense enfin qu’on trouvera toujours des gens pour protéger des intérêts existants, c’est ce qui résumé assez bien cet article selon moi.

    mais peut-être que tout est encore plus complexe que ça…

    Vous souhaitant à tous une agréable soirée

    #68931
    ge
    ge
    Jardinier Malin

    Bonjour,

    L’article est très intéressant nous donne une vision filtrée au travers d’un mot.
    Le mot “Bio” est très cadré par une bible de règlementations et un lourd cahier des charges.

    Cela m’inspire que pour les humbles acteurs et petits jardiniers que nous sommes le mot “Naturel” a bien plus de sens que le mot “Bio”.

    Personnellement je jardine depuis plus de 30 ans et je n’ai quasiment jamais utilisé de produits chimiques, même l’usage de la bouillie bordelaise reste très exceptionnel pour moi, parmi mes exceptions le traitement des bois, la destruction de nids de guêpes et le traitement incontournable des abeilles contre le varroa.

    De même j’assume un qualificatif de “locavore” depuis bien avant qu’on invente ce mot, mais gardons modération, cela ne peut concerner les agrumes et autres fruits exotiques, les épices, le café…
    Quand je dis locavore je ne parle pas forcément que du marché du coin car c’est là que le budget de chacun intervient,
    quand on se trouve dans un magasin standard ou discount c’est généralement pour y faire l’ensemble de ses courses alimentaires, et on a le choix entre des produits plus ou moins “bio” et qui proviennent de plus ou moins loin et à des prix très variables.
    J’essaie donc de faire mon choix parmi les productions françaises, locales quand c’est possible et de préférence en produits de saison.

    L’article parle de déforestation mais pas de l’abatage des grands arbres des forêts primaires dont un seul peut stocker plus de carbone qu’un petit bosquet de nos parcs et ne parle pas non plus de ces millions d’arbres qu’on fait pousser plusieurs année (5 à 7 ans) pour les abattre à Noël.

    Cet article souligne aussi les besoins croissants en protéines et indirectement la surpopulation mondiale.
    Humbles acteurs peut être mais nous y avons chacun un important petit rôle! 😉

    #68932
    tupayo
    tupayo
    Jardinier Malin

    Un article de plus pour faire le buzz. Chaque fois qu’un article parle du réchauffement climatique, il est lu. Personnellement je pense que c’est de la bêtise. L’année la plus chaude de l’aire moderne, a été 1998 en réalité en raison d’un phénomène “El Niño”. Depuis 20 ans on est sur un plateau légèrement descendant. Il y a bien eu en 2017 une augmentation de température, mais c’est encore lié à un phénomène “El Niño” et c’est redescendu en 2018. Autrement dit ça fait 20 ans que la température n’augmente pas. Dans le passé il y a eu des baisses et des augmentations de température. Elle était élevée sous les romains, puis a baissé, a été très forte vers l’an 1000 (les vikings, cultivait alors de l’orge au Groenland qui veut d’ailleurs dire “pays vert” et non blanc). On a appelé cette période l’optimum médiéval. Vers le 17ème et 18ème siècle il a fait très froid, on a appelé cette période le “petit âge glaciaire” puis la température s’est élevée jusqu’à la fin du 20ème siècle avec tout de même une baisse entre 1945 et 1970. Au moment de cette baisse, il y avait des articles de journaux qui nous annonçaient une ère glaciaire. Le GIEC est un organisme politique, il est bien ennuyé du fait que ça fait 20 ans que la température n’augmente pas. Alors on nous sort que tel mois a été le plus chaud depuis le début de l’industrialisation. On nous montre des courbes avec augmentation en partant du petit âge glaciaire ou juste après jusqu’à maintenant et surtout pas depuis le moyen âge, car il y aurait une baisse des températures. Le GIEC prévoit d’ailleurs plus que 1,2° d’augmentation à la fin du siècle, c’est plus avant. On voit des articles ridicules où les bovins font monter la température car il émette du méthane.
    Oui la température a augmenté, ainsi que le CO2. Mais ce n’est pas une mauvaise chose. Cette augmentation de CO2 et de température est très bonne pour l’agriculture, car elle augmente la photosynthèse. De plus le fait que qu’il y ait plus de CO2 (0,04% au lieu de 0,03%) augmente la résistance des plantes à la sécheresse. Le fait qu’il fasse plus chaud ne fait pas augmenter la sécheresse obligatoirement, car il y a une augmentation de la vapeur d’eau par évaporation des océans.
    Dans l’histoire de la terre il y avait des températures beaucoup plus fortes que maintenant à l’aire primaire et secondaire. Il y a eu un refroidissement à l’aire tertiaire. A l’aire primaire le CO2 était très élevé bien plus que maintenant. Alors la terre est loin de mourir.
    Curieusement les températures sur mars et sur tout le système solaire ont augmenté comme sur la terre. Quelle explication peut-on donner ?

    #68934
    ge
    ge
    Jardinier Malin
    Tupayo wrote:
    Dans l’histoire de la terre il y avait des températures beaucoup plus fortes que maintenant à l’aire primaire et secondaire. Il y a eu un refroidissement à l’aire tertiaire. A l’aire primaire le CO2 était très élevé bien plus que maintenant. Alors la terre est loin de mourir.

    C’est certains que dans ces époques là, l’homme ne peut être tenu pour responsable de ces changements de températures, lol.
    En fait, on redoute davantage la disparition de l’espèce humaine que la mort de la planète, au début du tertiaire ce fut la fin des dinosaures avec presque toute vie sur terre, si les hominidés avaient été présents à cette époque il ne resterait surement plus aujourd’hui que des fossiles humains.

    #68937
    Avatar
    moureuil
    Jardinier en herbe

    l’homme est un prédateur pour l’homme et pour l’ensemble des espèce animales, je vous invite à lire l’excellent livre de Harari intitulé Sapiens, je m’écarte un peu du sujet de départ néanmoins.

    Je pense qu’on se doit de vivre au plus près de la nature et l’agriculture bio fait partie de cette philosophie
    Les circuits courts sont également un gage de pérennité pour notre espèce et pour la planète car les transports polluent énormément.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet. Créer un compte / Se connecter