Paradis Australien…mais avec divers soucis exposés ici .Merci pour l'aide !

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #148035
    Avatar
    Sammy_
    Jardinier en herbe

    Bonjour tout le monde,

    Je me décide aujourd’hui à trouver de l’aide car cela devient indispensable !

    Je vis en Australie, à la Gold Coast. Je suis propriétaire depuis 2/3 mois. Nous avons sauté le pas et fait l’acquisition de cette maison en grande partie car le jardin était tout bonnement magnifique (idéal avec deux enfants).

     

    Toutefois, entre le moment où la vente a été conclue et celui où nous avons pris possession des lieux, l’ancien propriétaire avait tout simplement abandonné la maintenance de la pelouse et du jardin…

    Nous avons découvert la veille de l’installation (lors du dernier “building inspection”) un gazon grillé par le soleil australien qui n’avait semble t’il pas été arrosé durant plus d’un mois (1 mois sans être arrosé, ni pluie avec des chaleurs “habituelle” pour cette période de 35/40°). La Végétation ne semblait pas non plus avoir été entretenu depuis un long moment (Haies non taillées, mauvaise herbes envahissantes, “arbres” en concurrences qui s’attaquaient et se colonisaient les uns, les autres, des plantes lyophilisées, etc.).

    Bref, nous aurions pu (difficilement avec perte financière importante) annuler la vente (et nous aurions dut au vu des déconvenues rencontrer au niveau de la maison en elle même, mais c’est une autre histoire….), cependant, nous avions vu le potentiel de ce petit bout de paradis et je ne doutais pas de pouvoir lui rendre ses lettres de noblesse.

    Le gazon avait donc de grave signe de sécheresse et il n’avait apparemment pas été tondu durant plusieurs semaines.

    Donc, j’arrive avec mes gros sabots et commence les erreurs de débutant incompétent, sans connaissance et inexpérimenté. Je commence à l’arroser tout les 2/3 jours (peut être pas en quantité suffisante). Je décide également de tondre régulièrement, mais seulement  toutes les deux semaines la pelouse à environ 4/5cm. La première tonte avait du couper facilement 2/3 de la hauteur des brins d’herbe, les 2 ou 3 suivantes 50%.

    Finalement, malgré tout cela (et étonnement, je m’en rends compte maintenant), la pelouse se portée de mieux en mieux. Elle reverdissait de manière uniforme et poussée incroyablement bien et vite entre chaque tonte.

    Toutefois, j’avais plus ou moins conscience que l’herbe semblait “s’épuiser”. Je ne peux pas l’expliquer, c’est juste que même si de loin, elle avait un bon aspect (en tout cas mieux qu’à notre arrivée), de prés, elle ne paraissait pas très drue, moins vivace…

    Récemment, nous avons subit le passage d’une queue de cyclone avec des pluies cataclysmiques ayant même entrainé de nombreuses inondations (mais par chance, pas chez nous). Au retour du soleil (1 semaine plus tard), l’herbe avait déjà bien poussée devenant plus haute qu’elle ne l’avait jamais été. A ce moment, ma tondeuse été en révision et, donc, indisponible. La terre bien humide et les incroyables journées ensoleillées de la Gold Coast l’on fait encore bien poussée durant les jours suivants.

    Quand j’ai, enfin, récupéré ma tondeuse, j’ai commis l’irréparable. Convaincu de la résilience de ma pelouse et impressionné par sa rapidité de pousse, j’ai tondu à la hauteur habituelle, coupant clairement entre 80 et 90% de la hauteur du gazon.

    Les 2 jours qui suivirent, ont été vécu dans l’angoisse et la dépression… avais je tué ma pelouse ? Est ce que j’allais me retrouvé avec une étendu de terre à nue, aride et bombardé par les UV du soleil australien ? Le gazon était, en effet, clairement en souffrance avec des patches d’herbe morte, jaune et sec comme de la paille.

    En définitive, la pelouse à survécue, même si son intégrité a été mise à mal. Elle reste actuellement, à mon sens fragile. Et je regrette qu’elle soit devenue plus éparse, moins fournis, clairement pas homogène avec des endroits où la terre est apparentes entre des brins d’herbe dispersés. Les dégâts restent réels et visibles… (Il s’agit de la partie A sur le plan)

     

     

     

     

    Ce qui m’a décidé à venir chercher de l’aide, c’est ce qui s’est produit sur une autre partie de ma propriété… (Partie B sur le plan)

    Cette étendue d’herbe a été coupé au même moment que le reste et à une hauteur identique (beaucoup trop court), mais contrairement au reste, des le lendemain je me suis rendu compte que sa surface était grouillante ! En y regardant de plus prés, j’ai vu que la pelouse en question était infestée par des chenilles. Pas juste quelques unes, là je parle de milliers de chenilles… certaines était petites et verte, d’autre beaucoup plus grosse et marron. Bref après quelques recherches, j’ai compris qu’il s’agissait d’une invasion d’ “armyworm”, les chenilles de Noctuelle.

    Je pense que l’infestation était déjà sérieusement en place, mais que la tonte de la mort a précipité les choses… La myriades de chenilles s’est retrouvée en situation de famine et s’est jeté sur le peu d’herbe que j’avais laissé.

     

     

    Etant pris de court et ne sachant que faire, j’ai mis 48H à réagir (48H durant lesquels, ces voraces chenilles ont provoqué des dégâts surréaliste). J’ai vaporisé un produit a base de Bacillus Thuringiensis qui a plutôt bien agit. En effet, même si je peux apercevoir encore quelques chenilles, elles sont très peu nombreuses en comparaison, bien moins active.

    J’ai prévu de redisperser du produit après les pluies à venir pour éviter une nouvelle prolifération.

     

    Depuis la fameuse tonte, j’ai augmenté la fréquence de passage de la tondeuse à 1 fois par semaine en augmentant sensiblement la taille de la coupe (je dois être à 8/9 cm de hauteur maintenant).

     

     

    Toutefois, maintenant je me rends bien compte à quel point je n’ai aucune compétences, ni connaissances dans l’entretient d’un jardin tel que celui ci. Pourtant, j’ai du temps et de l’énergie à revendre !

    J’ai fait des recherches et chaque infos me culpabilisé un peu plus quand aux erreurs ou les oublis que j’ai pu commettre. A l’heure actuelle, je sais beaucoup plus de chose, j’ai vaincu une chiée de chenilles ! Mais j’ai l’impression d’être devant un incendie et d’être en train de lire le manuel de l’extincteur dans les 24 pu**** de langues…..

    J’espère avoir été clair quand au fait que je suis inquiet, perdu mais prêt à me trancher les veines et laisser couler mon sang dans la terre un soir de pleine lune si cela peu aider…

    Bref, à l’aide !

     

     

    J’ai quelques questions pour ma part :

    _ J’ai aperçue quelques chenilles de Noctuelle sur le grand gazon (Partie A). Je pense réellement qu’elles venaient de la partie infestée mais quoi qu’il en soit je n’ai pas traité cet endroit là… Je n’en ai pas revu (beaucoup de fourmis, d’oiseaux, de crapaud et autres insectes y naviguent, peut être cela a t’il stoppé l’invasion). Aurais-je dus à titre préventif traiter toute la surface ?

    _ Il n’y a que deux saisons à la gold coast avec une saison sèche (juin-novembre) et une saison humide (décembre-mai). A quel moment me faudra-till envisager de m’occupé de scarifier, fertiliser, semer, passer le rouleau et autre ?

    _ Deux parties de la grande pelouse semble être envahie de mauvaise herbe, ca ne me dérange pas trop (après tout c’est vert, ca ressemble à du gazon et ca a l’air résistant), mais peut être est cette une erreur de laisser cela se développer. Devrais-je faire quelque chose à ce sujet ? Si oui, quoi ?

     

     

    _ Comme visible sur les photos, je possède trois endroits où des bananiers se développent bien. Vraiment bien ! Au point d’avoir beaucoup de rejets. Tellement que je ne sais pas si je ne vais pas me faire envahir… Combien de rejet suis je sensé laissé, dois je seulement en enlever ou juste laisser faire la nature ? Y’a t’il des soins particulier a leur apporter (engrais ?) et si oui à quel moment ?

    _ Même question pour les papayers ? Faut il que je les engraisse ? Si oui avec quoi et quand ? D’autres soins spécifiques ?

    _ Un grand citronnier se trouve juste au centre à coté de la piscine. Je suis dubitatif, ses fruits tombent immatures et ceux déjà présents dans l’arbre ne semble ni murir ni même se développer. Je pense qu’il a subit une sécheresse sévère. J’ai ramassé un citron bien mûre peu après notre installation, celui ci était sec, et contenait énormément de pépin… c’était non-consommable d’aucune manière (pas de limonade, pas de Mojito…). Même résultat avec d’autres citrons par la suite. Une idée ?

     

    _ Le jardin est bordé de haies. Y’a t’il une marche à suivre particulière ? Genre question bête mais dois je les tailler de chaque coté (notamment celui donnant sur la palissade des voisin qui eux même ont une haie qui pousse de leur coté. Il y ‘a un bon 40 cm qui sépare ma haie de leur palissade) ?

    _ De manière général, y’a t’il quelque chose à faire de particulier concernant le reste de la végétation ? Concernant le palmier, les fougères et autres ?

    (Voir egalement les autres photos)

    _ Autre question certainement un peu stupide : Quand je coupe les haies ou autres, dois je ramasser les déchets ? Quand je coupe les haies autour de la piscine par exemples cela tombe sur certaine plante et cela se révèle difficile a récupérer… me faut il tout de même le faire ?

     

    _  Autour de la piscine se trouve des touffes d’herbe (que je ne connais pas). C’est ce qui avait le plus souffert de la canicule et de l’absence d’arrosage avant notre arrivée. ca repart tout doucement mais je me demande s’il me faudrait intervenir d’une manière ou d’une autre…

    _ Des fourmis sont très présentes et construise des buttes de terre au milieu de mon gazon … que faire ? Les mottes sont assez élevées et finissent par recouvrir l’herbe créant des zones  sans herbes.

    _ En ais je vraiment fini avec ces saloperies de chenilles ou ont elle juste migrées a un autre endroit du jardin ? Vais-je me retrouver à nouveau avec une armée de chenille dévorant mes plantes et ma pelouse ? J’ai juste remarqué cette plante se faisant grignoté mais je n’ai pas aperçue de chenilles justes une sauterelle assez grosse et une autre bien plus petite…

    Je félicite et remercie par avance ceux qui auront eu le courage de lire tout ça !

    En résumé, pourriez-vous s’il vous plait m’aider par pitié !? M’indiquer tout vos avis/sentiments/conseils, n’importe quoi qui pourrait sauver cette situation ?

    Encore merci pour votre patience.

    Samuel

     

     

     

     

    #148036
    floris
    floris
    Jardinier Malin (modérateur)

    Bonsoir Sammy_ ou Bonjour peut-être quand vous lirez ce post ! 10 H de décalage avec votre Paradis !   😉


    DICTONS DU MOIS DE JUILLET
    _______________________________________________________________
    Pluie du matin en Juillet est bonne au vin.

    Juillet sans orages , famine au village .

    .Qui veut bon navet le sème en Juillet .

    De Juillet la chaleur fait de Septembre la valeur .
    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    #148037
    Avatar
    Sammy_
    Jardinier en herbe

    Effectivement, ça sera bonjour 😉

    N’hésitez pas à me submerger de reponses !!

    A très bientôt

     

    PS : les dégâts sur la plante sont sur a des sauterelles. Cela se confirme. Je ne suis pas sûr d’avoir besoin d’intervenir, mais je vais surveiller…

    #148045
    Avatar
    Jardinero
    Jardinier Malin

    Ca c’est du post.

    J’ai vécu 20 ansdans votre genre d’endroit.

    Pour un débutant vous avezbienfait.

    Coupercool en saison sèche et plus souvent en saison des pluies

    En fin de saison des pluies faites vos travaux de pelouse.

    Supprimer les fourmilières, une éponge de l’essence un seau retourne et en 3 jours elles sont gazees.

    Bananiers 3par touffes.

    Le père porteur ,l’adolescent, le bébé.

    Chenilles, c’est saisonnier, guetter les premières et baciller3 fois 15 jours de suite,donc 45 jours plus traitement.

    Résidus de taille sur végétation : pas top.

    Sur mon smartphone, jai du oublier des problèmes, n hesitez pas à mailer.

     

    #148046
    Avatar
    Sammy_
    Jardinier en herbe

    Un grand merci jardinero !  Évidemment je vais vous envoyer un mail. Je suis d’autant plus heureux qu’en plus de vouloir m’aider, vous avez l’expérience du “terrain” et je m’attendais a des retour bien plus négatif…

    Je vous envoie rapidement un mail en espérant que la redondance des questions ne vous gave pas trop vite 😉

    Encore milles fois merci !

    Samuel

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet. Créer un compte / Se connecter