Accueil / Sujets / Plantes du jardin et de la maison / Solution naturel anti parasites

Solution naturel anti parasites

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • mickalos
    Jardinier en herbe

    Que pensez vous de la solution suivante ? 50 g de tabac mélangé dans 1 l. D’eau
    Laisser macérer 15 jours
    Filtrer
    Diluer 1l. Du mélange pour 10 l. D’eau

    tupayo
    Jardinier Malin

    Je crois que c’est bien pour les pucerons. Pour les autres insectes, je crains que ça soit insuffisant.

    caramel34
    Jardinier Malin

    Je ne connais pas le grammage exact de tabac ,mais je peux assurer qu’au siècle dernier (Monsanto n’existait pas) et la plus part des jardiniers fabriquaient leurs traitements a base de tabac (plutôt des mégots) et vaporisaient a l’aide d’une pompe à réservoir “Fly-tox”:
    Chez mon grand père il y avait toujours des mégots qui macéraient dans une bonbonne :

    L’efficacité de l’opération ne laissait aucun doute a tel point que les produits néonicotinéïdes ont été interdits a la grande satisfaction des apiculteurs car l’action n’était guère sélective et de nombreux insectes (voire plus) étaient éradiqués

    tupayo
    Jardinier Malin

    Je veux dire que les décoction de tabac fonctionnent sur les pucerons, il y a probablement d’autres insectes qui sont affectés par elles, mais ça ne va pas fonctionner pour certains en particulier les cochenilles, où des préparations avec des huiles blanches ou de l’alcool vont bien marcher.
    Personnellement ne fumant pas et ne pouvant donc utiliser les mégots, je trouve que c’est très cher comme traitement, vu le prix d’un paquet de tabac. Je pense qu’une cuillère à soupe de savon noir par litre d’eau est bien meilleur marché et plus simple à préparer.

    caramel34
    Jardinier Malin

    @Tupayo !
    Le problème ne se pose pas aujourd’hui car ces produits ont été interdits (et c’est tant mieux pour l’environnement) mais a cette époque ou le jardin potager ( que d’aucuns désignait “jardin ouvrier” avec un certain mépris) était l’ADN des cuisines modestes le recours a ces pratiques était courant en cas d’invasion de prédateurs de cultures (chenilles , cochenilles , doryphores , ver du poireau ..etc ) et que tu mettes en doute son efficacité est surprenant d’autant plus que les concentrations étant sans doute excessives et j’ai eu vu des grenouilles ou des lézards passer de vie à trépas après une pulvérisation

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.