Cognassier planté avec motte gelée

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre
    oberlineoberline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bonjour, J’ai honte de dire que j’ai sans doute commis une faute de débutante…

    Nous avons planté un jour sans gelée, suivi de jours avec gelée faible (-2°) un jeune cognassier, avec beaucoup de soin au niveau du substat etc.

    Mais je crois que nous avons commis une bêtise en plantant ledit jeune arbre alors que sa motte une fois sortie de son pot, qu’on avait laissé une nuit dehors sous un abris, était gelée.

    Nous avons planté ledit arbre alors que les racines étaient restées enroulées dans la motte un peu gelée.

    Je me demande si une fois la neige enlevée, il ne faudrait pas replanter l’arbre ou s’il va réussir à dérouler ses racines si son substrat arrivera à dégeler, alors qu’il a été arrosé une fois à la plantation avec de l’eau tiède, puis après par la neige fondue, qui à l’heure actuelle l’entoure toujours.

    Qu’en pensent les spécialistes des arbres fruitiers ou autres arbres ?

    Merci d’avance, Doris

    Répondre
    florisfloris
    Jardinier Malin (modérateur)
    Message privé

    Bonsoir Doris

     

    Le sol est-il gelé ?

    Sinon , peut-être déplanter . De toutes façons je suis d’avis de refaire le travail.

    Bonne soirée  , sous couvre-feu bien sûr… .


    DICTONS DU MOIS D’AVRIL
    _______________________________________________________________ 

    Un mois d’avril pluvieux amène un été serein.

    Lorsqu’il vente pendant les premiers jours d’avril, cela dure quarante jours.

    Gelée en avril de la lune rousse, de la plante grille la pousse.

    Bourgeon qui pousse en avril met peu de vin dans le baril.

    Ce n’est jamais avril si le coucou ne l’a dit.

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    Répondre
    oberlineoberline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bonsoir Floris,

    Non, le sol n’était absolument pas gelé, mais très souple. On a mis pour le drainage du sable lavé au fond, plus un mélange de terreau, de terre du jardin et de tourbe. On a paillé avec du compost et le lendemain et jusqu’à maintenant la neige couvre tout l’espace autour de l’arbre.

    Alors qu’en pensez-vous ? Si j’ai bien compris, même sans gel du sol, il faudrait refaire le travail.

    Ce qui me gène c’est comme dit le fait que les racines, bien puissantes, étaient enroulées dans le pot et comme avec le gel du substrat, on ne pouvait les démêler, on a planté l’arbre avec les racines enroulées dans la motte…

    Merci pour votre intérêt et votre réponse, bonne soirée,

    Doris

    Répondre
    florisfloris
    Jardinier Malin (modérateur)
    Message privé

    Doris

    Hors gel , le démêlage des racines serait-il envisageable ?


    DICTONS DU MOIS D’AVRIL
    _______________________________________________________________ 

    Un mois d’avril pluvieux amène un été serein.

    Lorsqu’il vente pendant les premiers jours d’avril, cela dure quarante jours.

    Gelée en avril de la lune rousse, de la plante grille la pousse.

    Bourgeon qui pousse en avril met peu de vin dans le baril.

    Ce n’est jamais avril si le coucou ne l’a dit.

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    Répondre
    oberlineoberline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Re Je pense qu’on pourrait les démêler, mais ce ne sera pas une mince affaire, vu la grosseur desdites racines qui avaient fait le tour du pot. Je pense que ça fait un moment que ce cognassier a séjourné dans son pot dans la jardinerie en question.

    Je pense qu’une fois le gel et la neige terminés, on va essayer de déplanter, parce que je pense que si nous laissons les racines enroulées, cela peut faire gêner la croissance de l’arbre, un cognassier champion 1/4 de tige.

    Bonne suite de soirée, Doris

    Répondre
    tupayotupayo
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bon soir.

    Bien sûr c’est mieux de dérouler les racines, mais si vous ne pouvez pas il va développer des racines tout de même. Vous auriez pu tremper la motte dans de l’eau tiède avant de la planter.

    Répondre
    oberlineoberline
    Jardinier Malin
    Message privé

    C’est exactement ce que j’ai pensé, qu’on aurait dû tremper la motte dans de l’eau tiède pour la  faire dégeler. On n’a pas toujours le bon réflexe…

    “Qui n’a pas de tête a des pieds”, selon un proverbe alsacien.

    Encore merci, Doris

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)