Baies rouges de millepertuis : pour quels usages ?

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre
    jocelyne39Jocelyne39
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Bonjour

    je suis nouvelle sur le forum et passionnée de jardinage, trucs et astuces et produits naturels.

    Je souhaiterais savoir ce que je peux faire avec les baies rouges de millepertuis (macérat huileux).

    On parle surtout du macérat pour les fleurs mais les baies doivent bien renfermer aussi quelques principes actifs.

    Qu’en pensez-vous ?

    En vous remerciant pour vos réponses .

    Répondre
    tupayotupayo
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bonjour,

    Je ne sais pas exactement pour les fruits, mais c’est une plante qui contient un antidépresseur.

    Répondre
    tupayotupayo
    Jardinier Malin
    Message privé

    Mais pour faire une préparation on prend les sommités fleuries, cueillies au début de la floraison et séchées. Les fleurs doivent contenir 60 à 70 % de capsules immatures d’après Wiki. Il est fort possible que le produit actif disparaisse dans les fruits à mesure du murissement. Cela arrive pour d’autres plantes. Ceci dit il faut considérer la préparation comme un médicament qui comme tous les médicaments, a ses contre-indications, ses effets secondaires. Il ne faut pas croire que les plantes sont inoffensives car naturelles. On peut s’empoisonner.

    Répondre
    jocelyne39Jocelyne39
    Jardinier en herbe
    Message privé

    merci pour votre réponse. Effectivement, je sais qu’on peut s’empoisonner mais je ne compte pas ingérer cette huile, seulement l’appliquer sur la peau le soir pour calmer des douleurs diverses.

    Je suis prudente. Ces baies rouges sont jolies sur le coup mais deviennent vite noires et peu esthétiques. Alors je les enlève pour relancer la floraison qui est déjà passée début juillet

     

    Répondre
    lilineliline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bonjour à tous.

    Mon mari fait macérer les fleurs dans de l’huile d’olive, comme indiqué par Tupayo, c’est pour soigner les petites brûlures. Cela pendant plusieurs semaines et au soleil. Ensuite il filtre et on le garde à l’abri de la lumière.

    Mais pas n’importe quel millepertuis, car à la maison nous avons 3 sortes de millepertuis. C’est celui-ci  le millepertuis perforé il pousse naturellement chez nousIMG_20210704_103523535IMG_20210704_104330232

    Répondre
    lilineliline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Voilà la recette de la macération de millepertuis. Remplir un bocal avec les fleurs fraîches en début de floraison (pas séchées, mais fraîches), tasser, recouvrir d’huile d’olive et mettre le bocal en plein soleil pendant 1 semaine. Filtrer et conserver à l’abri de la lumière.

    On en met sur les petites brûlures et bien sûr ne pas aller au soleil.

    Il doit y avoir d’autres recettes, car Tupayo parle d’utiliser les fleurs séchées.

    Bonne suite de journée.

    Répondre
    tupayotupayo
    Jardinier Malin
    Message privé

    C’est sur Wikipédia que j’ai vu ça. Mais oui, il y a certainement plusieurs recettes

    Voilà ce que dit le dictionnaire Vidal (dictionnaire des médicaments) ;

    ORIGINE ET USAGES DU MILLEPERTUIS

    Le millepertuis (Hypericum perforatum, également appelé « herbe de la Saint-Jean ») est une plante courante des talus et des prés. Son nom vient du fait que, vues à contre-jour, ses feuilles semblent percées d’un grand nombre de petits orifices. En phytothérapie, on utilise ses sommités fleuries de couleur jaune qui sont récoltées au début de l’été. Traditionnellement, les fleurs fraîches étaient mises à macérer dans de l’huile végétale. Aujourd’hui, la plupart des produits à base de millepertuis contiennent des extraits dont la teneur en substances actives est standardisée.

    Le millepertuis est utilisé en applications locales pour soulager les brûlures superficielles, les irritations et plaies de la peau ou les piqûres d’insectes. Pris par voie orale, les produits à base de millepertuis sont destinés à traiter les états dépressifs transitoires.

    Les autres usages traditionnels du millepertuis
    L’huile de millepertuis est également proposée en applications locales pour soulager les douleurs musculaires, les irritations de la bouche et les fesses rouges du nourrisson, ainsi que par voie orale pour aider les digestions difficiles.

     

    Répondre
    jocelyne39Jocelyne39
    Jardinier en herbe
    Message privé

    merci beaucoup pour vos réponses. Le millepertuis de la photo ne ressemble pas au mien.

    ce doit être une variété du sud. Ici, dans le Jura, notre variété a beaucoup de feuilles assez

    grandes. Mais c’est bien un millepertuis pourtant mais il a probablement moins de vertus médicinales . Tant pis pour les baies rouges, j’ai fini par les jeter dans le doute. Dommage.

    Répondre
    florisfloris
    Jardinier Malin (modérateur)
    Message privé

    Bonsoir Jocelyne

    GS_51f3057cdb


    DICTONS DU MOIS DE SEPTEMBRE _______________________________________________________________ 

    Du premier au 8 , l’hirondelle fuit .

    En Septembre la bruine est toujours bonne à la vigne .

    Brumeuse matinée promet belle journée .

    Orages de Septembre , neige en Décembre .

    En Septembre araignée tissant , mauvais temps .

    Guêpes agitées, beau temps passé .

    Tant que verdit l’acacia , l’automne ne rentre pas .

     

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    Répondre
    lilineliline
    Jardinier Malin
    Message privé

    C’est bien le millepertuis perforé qu’il faut utiliser pour la macération. Vous c’est sans doute le millepertuis androseme, aussi sauvage, c’est la photo ci dessous il fait des baies rouges.

    IMG_20210704_205107225

    Répondre
    lilineliline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Après vérification c’est bien le millepertuis androseme dont ma mère utilisait les feuilles fraîches. Elle les conservait dans l’alcool à 90 et elle nous mettait une feuille sur les plaies, pour aider à la cicatrisation. Et tous les jours elle changeait le pansement.

    Donc vous pouvez utilisait les feuilles. Je me souviens d’avoir eu une vilaine plaie qui avait été soigné avec.

    Bonne fin de soirée.

    Répondre
    lilineliline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bonjour à tous.

    En fait les feuilles, ma mère les ceuillait un peu avant avant les soins et les laisser baigner dans l’alcool,  c’est pour celà que je croyais qu’elle en conservait dans l’alcool. Mea culpa.

    Très vieux souvenirs. Comme la chélidoine pour soigner les verrues de ma sœur, ou les têtes d’ail cuites au four pour nous vermifuger ….

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)