Sauver un myrtillier brûlé par le soleil

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #145994
    ADELINE
    ADELINE
    Jardinier Malin

    Bonjour à tous,

    Quelqu’un aurait-il une solution miracle pour sauver un “myrtillier” cultivé, (je ne sais pas quelle sorte exactement, mais ce n’est pas un sauvage) ?

    Il est mal en point car il n’a pas pu être suffisamment arrosé conséquemment aux fortes chaleur et à la restriction départementale (peut-être un litre d’eau seulement).

    Il a été planté l’an dernier dans un endroit ensoleillé, mais tout de même un peu abrité.

    Il avait bien repris et supporté l’hiver qui n’avait pas été rigoureux.

    En juillet, pour un jeune arbrisseau, il a fait des fruits en quantité raisonnable qui auraient été sûrement mûrs en août (normal) ; mais ceux-ci ont peu à peu séché.

    Il a encore quelques feuilles vertes (1 dizaine).

    Peut-il reprendre du pied si nous le coupons assez sévèrement, ou faut-il procéder autrement ?

    Merci à tous pour vos conseils.

    A bientôt,

    Adeline.

    #145997
    tupayo
    tupayo
    Jardinier Malin

    Il a du avoir trop de soleil. C’est un arbuste d’ombre ou mi-ombre. Même s’il a été suffisamment arrosé, le soleil est capable de lui griller les feuilles. C’est bien qu’il reçoive le soleil levant ou couchant, mais surtout pas en début d’après-midi. C’est à 14 heures que le soleil est le plus fort. Maintenant qu’on s’approche de l’hiver, le soleil sera de moins en moins fort. Pendant l’hiver prochain transplantez-le dans un endroit plus ombragé. Vous dites qu’il a bien supporté l’hiver. Il n’y a aucun problème, les myrtilliers supportent des froids rigoureux.  éventuellement vous pouvez lui mettre une ombrière diminuera l’intensité solaire.

    #146003
    ADELINE
    ADELINE
    Jardinier Malin

    Bonjour à tous,

    bientôt, Adeline.

    Bonjour Tupayo et merci pour votre réponse,

    Ok nous le transplanterons cet hiver, (janvier/mars) mais avant (ou après ??) faudra-t-il le couper (un peu -sûrement en tous les cas, se qui est “mort” ou beaucoup plus ??).Je pense que nous le mettrons dans la clairière côté EST, pour le soleil du matin ou doit-on le mettre dans la forêt dans un endroit pas trop sombre (les sauvages poussent en forêt, n’est-ce pas ??), afin qu’il ait une ombrière naturelle. Si ma situation géographique peut vous aider, j’habite à environ 500 m d’altitude, dans le Jura alsacien, à la frontière franco/Suisse (entre Bâle -25 km et Porentruy 25 km).

    Encore merci pour les réponses.

    Adeline

    #146011
    tupayo
    tupayo
    Jardinier Malin

    Normalement il devrait bien vivre dans votre climat. Le sol : c’est peut-être moins bon car je crois savoir que le Jura est calcaire et ça n’aime pas le calcaire. Pour le lieu de plantation repérer un endroit qui ne reçoit pas le soleil de 11 heures à 17 heures. A mon avis coupez bien sût tout ce qui est mort, mais laissez actuellement tout ce qui est vivant. De toute façon il fera de nouvelles tiges depuis la base. Plus tard vous verrez ce qui qu’il faut garder ou pas. Peut-être sera-t-il bien de creuser une bonne fosse et y mettre de la terre non calcaire dedans. Vous pourriez par exemple la chercher dans les Vosges qui ne sont pas calcaire. Personnellement avant de planter j’arrose avec une solution d’acide sulfurique et j’attends quelques jours, pour détruire le calcaire. Mais peut-être que votre terrain est décalcarisé, car avec le pluies le calcaire finit par diminuer. S’il y a des myrtilliers sauvages c’est bon signe.

    #146019
    ADELINE
    ADELINE
    Jardinier Malin

    Bonjour à tous, bonjour Tupayo et merci pour votre réponse.

    Oui la terre est très calcaire et très “glaisseuse”, je ne sais pas si cela va ensemble, mais ici dans beaucoup de jardin, c’est ainsi !!

    Non, il n’y a pas de myrtilliers sauvages dans la région, malheureusement, car leurs baies sont plus gustatives que celles de myrtilliers cultivés !!

    Je vais procéder comme vous me le conseillez, mais pour ce qui est d’aller dans les Vosges prélever de la terre (je suppose là ou poussent les myrtilliers sauvages, donc en forêt) je pense que cela est interdit ? ou pas ?

    Dans le cas d’interdiction, par quel genre de terre, puis-je remplacer la terre vosgienne ??

    Merci encore et à bientôt, Adeline.

    #146260
    oberline
    oberline
    Jardinier Malin

    Bonjour Adeline,

    Pour le myrtillier il faut de la terre acide. Donc je dirais terre de bruyère  et terreau en mélange.

    Si vous n’avez pas de beaucoup de terre de bruyère, la tourbe bien acide aussi ou du sable lavé peut la remplacer.

    Mais pas de terre de bruyère ni de tourbe pures, car elles sont trop pauvres.

    Il faut une partie de terreau. Bien arroser aussi, et pailler avec de l’écorce, qui rajoute de l’acidité, ce dont cette plante a besoin. D’autre part cela conserve l’humidité. Vous pouvez pailler avec des fougères, à défaut d’écorce. Ou avec des branches de sapin ou de pin.

    Et comme dit, à mi-ombre, comme dans les forêts vosgiennes. Donc vu le froid dans les Vosges, cette plante tolère bien les hivers froids.

    Bon week-end,

    Doris

     

    #147352
    ADELINE
    ADELINE
    Jardinier Malin

    Bonjour Oberline, bonjour à tous,

    Merci à tous pour les réponses, j’ai été privée d’ordi pendant longtemps, d’où ma réponse tardive !!

    Je vais suivre tous vos conseils.

    Par ailleurs, le rendement de toutes mes plantations a été catastrophique cette année.

    J’en parle dans d’autres sujets plus adéquats.

    Merci encore,

    Adeline

     

    #147359
    oberline
    oberline
    Jardinier Malin

    Bonjour Adeline,

    Chez moi quasiment pas de framboises, (j’ai arraché leurs pieds, vieux et très touchés par la rouille), 4 nectarines sur 2 nectariniers nains et aucune pomme (carpocapse). La canicule par chez moi a fait des ravages en termes de récoltes comme jamais. Vous n’êtes pas seule à avoir eu ce souci.

    Les mûres et la rhubarbe c’était correct et deux figuiers ont fourni une très belle récolte. Le jeune cerisier a moins donné que d’habitude.

    J’habite dans le Bas-Rhin. Ma terre est argilo-calcaire, très lourde. Si les hivers restent doux, ce sont les plantes du sud qui s’en tireront le mieux avec ces étés caniculaires avec des pluies plus rares.

    Bonne fin d’après-midi,

    Doris

    #147361
    ADELINE
    ADELINE
    Jardinier Malin

    Rebonjour Oberline,

    Hé oui, pas de noix, pas de noisettes, pas de pommes, pas de poires, pas de cerises, pas de mirabelles, pas de reines-Claude, ni de quetsches (c’est pourtant le plein pays l’Alsace, très exactement Ferrette dans le Sundgau) !!

    Pour les petits fruits :

    le “myrtilier” est en piteux état, j’espère qu’il reprendra par le pied !! J’ai déjà mis de la terre de bruyère comme vous me l’avez conseillé,

    pas de caseilles et son état n’est pas mieux que celui du “myrtilier”

    pas framboises, pas de mûres (sauvages, je n’ai pas de mûriers cultivés),

    mais par contre, sans rien faire de spécial, beaucoup de cassis (même sur l’un des 2 jeunes plants de l’an dernier / l’autre planté à 80 cm à côté est mort, allons savoir pourquoi ??),

    et également beaucoup de groseilles rouges et jaunes (groseilliers arbres, il faudra essayé les “buissons”), mais seulement 1 poignée sur le groseillier à maquereau !!

    Le pêcher planté cet année a donné 3 pêches !! 1 pour chacun !!

    La vigne, (1 muscat et 1 chasselas) moyen, moins bien que l’an dernier ; nous avions, enfin, pu les arroser fin août, heureusement car elles commençaient à se dessécher.

    Pas de nèfles, je peux même dire jamais de nèfles !! les 2 arbres ont 7 ans !!

    L’arbousier est en fleur, l’an dernier nous avions eu 6 arbouses !! Je ne sais plus quand !!

    Les 2 figuiers d’1 an (1 turc et 1 autre dont je ne sais plus le nom, mais qui est très adapté au climat alsacien n’ont rien donné. Pardonnons-leur, ils sont jeunes !!

    Assez bonne récolte de coings, ouf tout de même !!

    Climat alsacien est-ce que cela existe encore : l’été, c’est la canicule (d’accord, en Alsace, il a toujours fait chaud en été, mais pas à ce point que tout meurt !! Nous sommes le grenier de la France, tout de même !! – blague historique !!), et l’hiver, il n’y a plus de neige, quoique cette année, attention !!

    Nous étions en restriction, comme tous les ans depuis déjà plusieurs années, et il a plu trop tard pour sauvez les récoltes que j’ai laissé le plus longtemps possible pour essayer d’avoir tout de même quelque chose, comme pour les coings, pour que ça grossisse un peu !! mais particulièrement au potager. En fait, ici, en plante racine, il n’y a que les radis roses longs et les noirs qui ont donné quelque chose.

    Une vieille voisine (crue de la terre) m’a dit que les arbres fruitiers c’était par roulements de 4 ans : 1 an, rien ; 1 an, bien ; 2 ans, moyen !! A vérifier !!

    Vous avez raison, au sujet des plantes du sud : ici il y a beaucoup de bananiers, mais je n’ai jamais vu de bananes dessus, cela risque de venir dans les prochaines décennies, voire années !!

    Chez nous, comme chez vous, Oberline, la terre est aussi très argilo-calcaire, il paraît que cela n’est pas mauvais pour le rendement d’un jardin, mais depuis 8 ans que je jardine ici, je n’en ai pas encore eu le preuve !!

    Je reparle dans un autre message de qualité de terre et de potager en général, dans un autre message.

    Merci à tous pour vos les conseils,

    Adeline

     

     

    #147362
    oberline
    oberline
    Jardinier Malin

    Re Adeline,

    Pour la terre de bruyère, sachez qu’elle sèche très vite et se réhydrate difficilement et qu’il faudra veiller au printemps, à arroser, lorsque la terre sera sèche en surface. Si vous venez de le replanter, ou même en cas de simple ajout de terre, vous devez arroser, pour que les racines puissent se fixer et bien reprendre ou dans le dernier cas, pour que la terre ajoutée reste bien en place.

    Il faut à votre myrtiller un trou bien rempli d’un mélange de terre de bruyère et de terreau, et dans l’idéal il lui faut une fosse isolée de la terre calcaire par un feutre géotextile ou un plastique troué, car comme les camélias et les azalées etc. c’est une plante de terre acide.

    Vous pouvez le pailler avec le marc de café ou de l’écorce, qui acidifent la terre et la tiennent humide et vous pouvez régulièrement le fournir en marc de café.

    D.

    #147367
    ADELINE
    ADELINE
    Jardinier Malin

    Bonsoir Oberline,

    Merci pour votre réponse.

    Je pense que je ferai tout cela au printemps, car j’ai peur de trop déranger mon pauvre myrtilier, je l’avais déjà déterré en octobre pour lui mettre la terre de bruyère, déjà qu’il n’est pas bien beau. Comme je pense que l’hiver sera très froid, je vais juste lui mettre un “petit manteau”.

    Merci encore pour vos précieux conseils.

    Adeline

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet. Créer un compte / Se connecter