Terre argileuse, comment l’alléger ?

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • Répondre
    bidawbidaw
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Bonjour,

    Mon terrain est très argileux. L’été passé j’ai dû beaucoup arroser pour que la terre ne se fendille pas. Aux endroits de passage, elle est devenue très très compacte ! Cet hiver, le moindre creux se transforme en flaque et la terre reste gorgée d’eau. Il y a beaucoup de vers de terre.

    J’utilise le marc de café comme engrais et comme amendement mais je trouve que le résultat n’est pas top.

    https://www.jardiner-malin.fr/fiche/alleger-sol-argileux.html

    Dans l’article, ils parlent de fumier mais en quelle proportion ?

    Et à quel stade de décomposition ?

    Pour le sable, j’y avais déjà pensé mais je ne sais pas quel type de sable ?

    Et en quelle quantité ?

    Mon potager fait 24 m² mais pour le moment il reste des choux et de l’ail donc je ne saurai pas appliquer un amendement partout.

    J’ai décidé de pailler cet été mais étant en plein vent, je ne pense pas que de la paille soit une bonne solution.

    Des idées d’un autre paillis à utiliser qui soit moins léger ?

    Merci pour vos réponses,

    bidaw

    Répondre
    tupayo
    Jardinier Malin
    Message privé

    On peut y mettre de la tourbe, du fumier, du compost, du sable ou des roches pulvérisées. Bien mélanger ces éléments à l’argile.

    Répondre
    jpjuigjpjuig
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Bonjour,

    Un terrain argileux a l’avantage d’être riche mais ne peut pas se travailler lorsqu’il est mouillé…

    Si vous bêchez votre terrain, il faut le faire avant l’hiver sans casser les mottes et surtout être patient avant d’y revenir… Le gel devrait effriter votre bêchage. Il faudra le griffer au printemps avant qu’il soit trop sec… Ne pas le compacter en marchant sans arrêt dedans. Prendre des planches pour marcher…

    Pour l’améliorer, des kilos et de kilos de compost. Le sable, c’est illusoire, sable+argile=ciment. La tourbe c’est bousiller des milieux naturels rares et précieux…

    Pour pailler : du bois fragmenté, qui enrichira durablement le terrain en humus.

    JP

    Répondre
    oletreeoletree
    Jardinier Malin
    Message privé

    Allégez votre terre argileuse avec du sable (tout venant), et passez le rotoculteur pour mélanger en profondeur. Soyez patient; ça peut prendre une couple de saisons avant de sentir une différence.
    Je ne pense que argile+sable forme du ciment? Plutôt, sable + ciment (CaCO3) = béton.
    Oletree

    Répondre
    oberline
    Jardinier Malin
    Message privé

    Bonjour,

    Je lis souvent sable + argile = ciment. Comme oletree, je n’ai pas de soucis avec le sable.

    J’ai de la terre argilo-calcaire, assez lourde et collante et j’ai toujours ajouté une petite dose de sable (celui utilisé dans le bâtiment) je n’ai jamais eu de soucis. Juste de la terre plus légère après cet ajout. Ceux qui ont des problèmes ont sans doute moins de calcaire et de cailloux dans le sol.

    Evidemment, je n’ajoute dans le trou de plantation qu’env. 1/5 de sable, (max. un quart pour les plantes aimant les sols très drainés) et j’ajoute toujours pas mal de terreau au mélange de plantation, voire de la tourbe suivant la plante.

    Comme autre paillis, il y a la pouzzolane pour arbustes et massifs, pour la rocaille le gravier fin, pour toutes cultures et potager le BRF (bois raméal fragmenté), les coques de cacao, le compost.

    Evitez les plantes de terre de bruyère, elles détestent les terres argileuses et végéteront seulement.

    Le compost, je le dépose en surface, (ne pas l’enterrer !) ça booste vraiment les plantes.
    Doris

    Répondre
    bidawbidaw
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Merci beaucoup pour vos réponses, je vais essayer le BRF pour le paillage.
    Pour l’allègement, j’essaye de ne travailler la terre qu’en surface et de ne pas labourer en profondeur, j’utilise une griffe de +-10cm, déjà l’année passée ça marchait bien, cette année j’ai déjà fait la moitie du terrain hier avant la pluie et ça à l’air plutôt pas mal.
    Je vais éviter la tourbe comme le conseil JP. Que pensez vous du fumier de poule? Il parait que c’est hyper riche comme substrat…

    Sinon, j’ai un problème qui n’a rien à voir avec la terre… Mes choux se font becqueter par des tourterelles! Ces sales bête ont vraiment tout bouffé, il ne reste que les tronc!! :( une solution pour les éloigner durablement? J’ai déjà attaché un drap à un piquet pour faire drapeau depuis hier mais vu la météo (il pleut depuis ce matin!) je ne sais pas si c’est le drap qui les éloignes…

    Répondre
    floris
    Jardinier Malin (modérateur)
    Message privé

    Bonsoir bidaw

    Les fientes de poules ont une teneur en azote particulièrement élevée . À utiliser avec précaution pour éviter la “brûlure” des racines des plantes . Mélanger avec du compost ou autres matériaux tels que déchets végétaux.

    Concernant le sujet évoqué dans la dernière partie de votre post , ouvrez une autre discussion…

    Bonne soirée.


    DICTONS DU MOIS DE MAI

    Le mois de Mai , de l’année décide de la destinée .

    Rosée du soir et fraîcheur de Mai, appellent du vin et beaucoup de foin.

    Si Mai est frais, guère ne vaudra le blé .

    Quand l’aubépine est en fleur, crains toujours quelque fraîcheur.

    En Mai , soleil levant rouge ardent est un signe de vent.

    Rouge-gorge perché en Mai beau temps va durer.

     

     

    Répondre
    charriers
    Jardinier Malin
    Message privé

    Hello les Jardiniers

    La chaux n’est pas mal non plus surtout lors d’une terre argileuse et acide. Le sable de Loire est relativement fin et drainant. Pour le fumier, je crois que celui de mouton est encore plus riche…
    Cordialement
    Charriers

    Répondre
    grandmagrandma
    Jardinier en herbe
    Message privé

    Bonjour,

    pourriez-vous m’indiquer comment faire…je dois planter un érable freeman automne blaze…j’ai fait un énorme trou (2/3 fois la motte de l’arbre).

    J’ai écopé régulièrement au fond du trou et pourtant une cuvette importante d’eau se réforme la minute suivante.

    J’ai lu tous les messages et réponses concernant ce problème mais je ne sais quand même pas quoi faire car à ce même endroit, j’avais planté 2 saules et un arbre de judée, les uns après les autres pensant que c’était un manque d’eau durant l’été.

    Maintenant j’ai compris en vous lisant qu’il existait un réel manque de connaissances de ma part sur les sols argileux.

    Je n’ai pas envie de perdre un nouvel arbre et je vous remercie de vos conseils pour réussir cette plantation.

    Je vis tout près de Bordeaux.

     

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)